Attaque Poing-Ombre : Comme les rois mages, suivez l'étoile du Berger !

Envie d'en savoir plus sur les cartes fortes ou les combos jouables ? La Team Pokécardex vous propose ici ses articles !

Modérateur : Equipe Modératrice

Répondre
Avatar du membre
newton999
Newseur
Newseur
Messages : 2184
Enregistré le : 03 déc. 2005, 17:01
Localisation : A la niche !!
Magasin :

Attaque Poing-Ombre : Comme les rois mages, suivez l'étoile du Berger !

Message par newton999 » 19 févr. 2015, 10:00

« Ah mais si j’avais eu un supporter en main de départ… ». Combien de fois avez-vous entendu cette phrase ? Ou celle-ci « pas d’énergie en main de départ… Incroyable ! » ?




Assez souvent je pense. Eh bien, sachez qu’il y a un moyen assez efficace d’éviter cela et il s’agit de Jirachi EX.




Le but de cet article n’est pas de convaincre à tout prix mais d’expliquer de la manière la plus juste les avantages et inconvénients de cette carte.




 




Intéressons-nous d’abord à la carte en elle-même. Jirachi EX a 90 PV, une capacité spéciale, et une attaque. Il est faible au feu, résistant psy et un coût de retraite léger de un.



Image



Jouable depuis 2005 !




Les faiblesses de Jirachi sont ses PV et son attaque. 90 PV ce ne sont même pas les PV de certains stages 1. Or ici, on parle d’un EX qui ramènera 2 prix à votre adversaire en cas de KO. Il pourra être mis KO en un coup par les pokémon les plus joués actuellement. Son attaque n’est pas non plus très efficace : pour une énergie métal et deux incolores, Choc Sommeil inflige 60 dégâts et endort les deux pokémon actifs. Autant dire que vous n’attaquerez jamais, à part si vous jouez un deck métal.




Pour l’instant, Jirachi EX est donc une mauvaise carte. Ce qui vient la rendre incroyable est sa capacité spéciale : Bonne Étoile. Bonne Étoile vous permet d’aller chercher dans votre deck un supporter lorsque vous mettez en jeu Jirachi EX. Et donc d’aller chercher ce supporter qui fait tellement défaut à certains moments du jeu.




La carte est équilibrée : peu de potentiel d’attaque mais un support efficace.




Quelles sont les critiques courantes pour ne pas la jouer ? Trop fragile. Très mauvais starter. Pas de place sur le banc,…




Reprenons chaque argument et voyons s’il est justifié.




 




Jirachi EX, un pokémon facile à mettre KO ?




Vrai. Totalement vrai. Avec seulement 90 PV, il est facilement KO en un coup dans le format actuel. Sauf que Jirachi EX n’as pas vocation à être actif. Sa meilleure place est sur le banc. De plus, il est fort probable que vous ne puissiez pas attaquer avec.




Vous me répondrez qu’entre Corde sortie, la capacité Signal Rouge de Genesect EX, le supporter Lysandre (et les Cherche VS qui vont avec), Jirachi a de fortes chances d’être amené en actif et mis KO. Encore une fois, je suis d’accord avec ce raisonnement.




A un détail près : Jirachi n’a pas à être actif puisque votre but est d’avoir une telle opposition que votre adversaire sera obligé de gérer vos pokémon attaquants avant de pouvoir s’en prendre à vos pokémon support.



Image



Attrape-moi si tu peux !




L’expression « la meilleure défense c’est l’attaque » n’a jamais été aussi vraie. Si j’ai un Genesect EX chargé sur le banc, un Viridium EX chargé et que je pose Jirachi EX pour Carolina et Booster G, la principale préoccupation de mon adversaire sera de gérer un pokémon capable de faire 200 dégâts plutôt que de griller un Lysandre pour mettre KO Jirachi. Une menace certaine est toujours plus dangereuse qu’une menace possible.




Je nuancerai toutefois la sécurité - relative - de Jirachi EX lors des fins de match. Plus la partie dure, plus Jirachi sera en danger. Il y a fort à parier que s’il ne lui reste plus que 2 prix à prendre, votre adversaire se focalisera sur Jirachi EX et non pas sur un pokémon à haut PV.




De même, si votre adversaire peut attaquer le banc (Javelot Nocturne de Darkraï EX ou Percée de Xerneas EX), soyez certains qu’il visera Jirachi EX dès que possible. D’avantage, ce dernier peut devenir un boulet, KO en quelques tours).




 




Jirachi EX, un très mauvais starter.




Si on devait garder un seul argument, cela serait celui-là. C’est vrai, Jirachi EX sera sûrement le pire starter de votre deck. Si vous retournez Jirachi, il y a fort à parier que votre adversaire esquisse un petit sourire. Il n’attaquera pas, et devra battre en retraite. Au mieux, vous utiliserez une de vos cartes Echange ou autre. Au pire, vous utiliserez ces cartes et Jirachi sera quand même mis KO.




L’avantage donné par Bonne Étoile  aura été perdu et mettra votre adversaire à l’abri d’une mauvaise surprise.




Bref c’est presque la catastrophe. Sauf que statistiquement parlant, ça n’arrive pas souvent. Même si vous avez l’impression que ça vous arrive très souvent, voire à chaque tournoi, les maths sont têtues.



Image



Pas fou Jirachi, il se met bien derrière...




Ainsi, si vous jouez 8 pokémon de base dans  votre deck, vous avez 7,8% de chance (ou de malchance) de commencer avec seulement Jirachi EX dans votre main de départ. Logiquement, plus on joue de pokémon de base, plus ce pourcentage diminue. Avec 9, il passe à 6,4%, avec 10 à 5,5% et à 11, le pourcentage tombe en-dessous de 5%.




C’est-à-dire qu’à un tournoi comme le Championnat de France, se jouant généralement en 7 rondes de 3 matchs, vous allez commencer avec Jirachi EX entre 1 et 2 fois (si vous allez à chaque fois au meilleur des 3 matchs). 1,63 match avec 8 pokémon de base, et déjà 1,35 match avec 9, 1,16 avec 10 et moins de 1 avec 11.




Si Jirachi est effectivement un terrible starter, il convient de nuancer par la faible occurrence de cet évènement. En optimisant le nombre de pokémon de base (9 et 10 semblent le meilleur choix), vous baissez les risques de ce mauvais départ.




 




Jirachi EX, un banc déjà limité.




L’argument serait valable il y a 8-10 ans, à une époque où les pokémon supports étaient nécessaires au bon développement d’un deck. Dans le format actuel, dominé par les pokémon EX en multiple exemplaire, cet argument a peu de poids : il y a très peu de pokémon support joué. Deux archétypes ont besoin de place sur le banc aujourd’hui : Fée et Métal.



Image



T'as vu, le coach a pas mis Jirachi sur la feuille de match !




Sans rentrer trop dans le détail des listes, un deck fée va avoir besoin en début de jeu d’un Xerneas et vouloir sortir très vite une ou deux Cocotine afin de bouger les énergies en jeu. Cela fait déjà 3 pokémon en jeu pour 6 places. Si on rajoute 2 attaquants, il ne reste plus qu’une place sur le banc.




Le deck métal a presque le même problème. Il va avoir besoin de deux Archéodong afin de ramener des énergies de la défausse sur les pokémon du banc. Il y a déjà un peu plus de place que dans le deck fée mais la priorité est d’avoir l’accélérateur d’énergie et des attaquants chargés.




Dans les autres decks, surtout ceux avec des EX, vous avez peu de pokémon support dont la simple présence sur le banc amène un avantage. Le principal est Darkraï EX dans les decks Ténèbres mais il est encore à part car reste un attaquant très potable. On ne voit plus beaucoup M.Mime pour protéger les bancs des dégâts.




Le format est tellement rapide, porté sur des dégâts massifs en peu de tour, que les pokémon support restent annexes. On trouve donc souvent sur les bancs des joueurs les mêmes pokémon qu’ils ont déjà en actif.




Comme Lysandre est utilisé parfois défensivement (j’ai besoin de temps, je vais essayer d’en gagner en faisant Lysandre sur un pokémon du banc qui ne pourra pas attaquer ou battre en retraite) il convient de faire attention aux pokémon que l’on pose sur le banc pour éviter de perdre des tours d’attaque. Il y a donc de la place sur les bancs des joueurs et Jirachi EX pourra être joué sans problème.




 




Jirachi EX dans un deck sans EX.




Lorsque vous jouez un deck avec des pokémon EX, vous acceptez le fait de perdre une partie après 3 KO. Les pokémon EX sont puissants, la contrepartie est élevée. Certains joueurs peuvent décider de jouer des decks sans EX, afin de forcer l’adversaire à prendre 6 KO.




On pense forcément à Donphan dont l’efficacité n’est plus à prouver dans le format actuel. Ce deck joue très bien sur les faiblesses des pokémon EX en tapant aussi vite qu’eux tout en étant difficile à mettre KO. Mettre KO 3 Landorus EX, cela peut être long. Eh bien, mettre KO 3 ou 4 Donphan, c’est également très long et ça ne permet pas de gagner un match.




On peut aussi rappeler Pingoleon l’an dernier qui était un deck très efficace.




Dans de tels decks, Jirachi EX pourrait trouver sa place d’un point de vue formel. Niveau stratégie, cela pourrait aussi apporter certaines possibilités. Mais par nature, un EX, même aussi utile que Jirachi, n’a pas sa place dans ce genre de deck.




Si vous souhaitez forcer votre adversaire à prendre 6 récompenses, vous ne devez pas lui faciliter la tâche en jouant d’EX. On parle de Jirachi EX mais certains jouent Mewtwo EX ou Exagide EX dans Donphan et le problème est identique. Bien que plus difficile à mettre KO, ces EX sont le meilleur moyen de perdre plus vite une partie, allant à l’encontre même de l’idée de départ.



Image



- "Max, on me met KO à chaque partie..."



- "Je sais Jirachi, je sais."




 




Ne pas jouer Jirachi EX n’a donc de sens que si l’on joue peu de pokémon de base ou si l’on joue un deck sans EX. De plus, rien ne vous oblige à poser Jirachi EX lorsque vous l’avez en main ! Vous pouvez être dans une situation avantageuse et ne pas avoir à le jouer. Ou alors, le Miasmax adverse bloque les capacités spéciales et cela ne sert à rien de jouer Jirachi.




En tout cas, Jirachi EX est une carte aux possibilités multiples. Qu’elles sont-elles ?




 




Jirachi EX, le gardien de la stabilité.




Nous avons tous vécu des matchs insupportables, réduit à attendre de piocher la bonne carte pour lancer notre jeu, tandis qu’en face se développait la défaite à venir. Pas de supporter, pas d’énergie ou pas d’autre pokémon alors qu’on respecte les fondamentaux de construction d’un deck.




Pokémon est un jeu de cartes et comme tout jeu de cartes, le hasard donne des moments savoureux. Chaque joueur a eu des mains de départ avec 5 énergies ou 3 fois la même carte en récompense. Jirachi EX et sa capacité Bonne Étoile ne vont pas annihiler ces bizarreries. Mais Bonne Étoile vous permettra de lancer votre jeu.




Le point le plus important avec Jirachi : s’il peut vous faire gagner ou perdre des parties, son principal pouvoir est de vous faire jouer ces parties !



Image



Allez Newton, on la joue !




Peu importe qu’au final vous perdiez, au moins Jirachi EX vous permettra de jouer un match qui n’aurait peut-être duré que 2 ou 3 tours.




Encore une fois, quelques chiffres à l’appui.




Prenons un deck, peu importe lequel, comprenant 8 supporters de pioche soit 4 N et 4 Prof Platane. On considère comme supporter de pioche les supporters qui vont vous permettre de creuser dans votre deck ou vous offrir des mains rafraîchies (je joue ce que je peux et j’ai une nouvelle main de x cartes). Rentre dans cette catégorie, N, Platane, ou Sannah. Ce sont les 3 principaux.




Carolina ou Fan Club Pokémon vous font piocher, vont développer le jeu bien entendu mais restent limités du fait du peu de cartes qu’ils donnent.




Avec 8 supporters de pioche, nous avons 66% de chances d’en avoir un dans notre main de 8 cartes (7 + la pioche du tour), soit 2 chances sur 3. Et là vous vous rappelez ces matchs où vous avez remercié votre adversaire pour son N du premier tour vu la main moisie que vous aviez tirée. Cela veut donc dire qu’une partie sur trois, vous serez dépendant d’une pioche « magique » ou d’un N adverse. Tous vos adversaires ne vous feront pas ce cadeau malheureusement.




Montons à 10 supporters de pioche (4 N, 4 Platane, 2 Sannah), les chances d’avoir un supporter en main de départ montent à 75%. La différence est déjà assez sensible pour faire la différence sur un tournoi.




Partons enfin du principe que vous jouez Jirachi et 4 Hyper Ball. On considèrera Hyper Ball comme un supporter. En effet, avec cette ball, vous pourrez aller chercher Jirachi et par conséquent sa capacité spéciale pour avoir le supporter de votre choix.




Avec 4 N, 4 Platane et 4 Hyper Ball, soit 12 cartes supporters ou affiliées, cela vous donne plus de 81% de chances d’avoir un supporter en main de départ. Avec 14 cartes affiliées, près de 87% !




Bien entendu, si Jirachi EX est dans vos récompenses, votre stratégie s’arrête net. Néanmoins, on voit qu’avec Jirachi EX, Hyper Ball devenant un quasi supporter, on peut augmenter d’environ 15 à 20% les probabilités d’avoir un supporter en main. Qui plus est, ce supporter étant celui de votre choix, l’effet sera optimum !




Jouer Jirachi EX c’est une garantie supplémentaire de jouer une partie « normale », en entier et permet de contrebalancer les mauvais mélanges ou coups du sort.




 




Jirachi EX, un couteau-suisse stratégique.




De la même manière que nous nous sommes tous plaint d’une partie perdue faute de supporter, nous avons tous en mémoire des parties que l’on aurait pu gagner si nous avions pioché LA carte.




Besoin d’un Lysandre pour mettre KO le pokémon EX retourné sur le banc adverse ? Jirachi est là. Il vous manque un bandeau muscle pour faire assez de dégâts ? Une double énergie incolore pour une balle maléfique énorme ? Jirachi est là. Votre Booster G est en défausse ? Jirachi est là.



Image



Eh non, tu n'as pas gagné, ahaha !




Sans être LA solution à tous vos problèmes, Jirachi EX, si votre deck est bien construit, peut donner accès à cette solution. En vous permettant de choisir un supporter, vous ajustez votre stratégie selon les besoins du moment : pioche en début de partie par exemple et disruption en fin.




Que ce soit Prof Platane pour la pioche, Carolina pour prendre votre Recherche Informatique donnant accès à tout ou Trio de l’ombre pour le Booster G de la victoire, Bonne Étoile est une capacité à ne pas sous-estimer. Cela permet aussi de varier les lignées de supporter. Avec Jirachi EX, Dame du Centre Pokémon ou Iris deviennent des cartes importantes. Bien placées, elles peuvent changer la physionomie d’un match.




Jirachi EX n’en devient que meilleur depuis la sortie de Cherche VS dans l’extension XY4 Vigueur Spectrale. Cette carte dresseur permet de reprendre un supporter de la défausse dans votre main.




Que vous jouiez un supporter courant comme N ou un supporter de niche comme Xanthin, l’alliance Jirachi EX / Cherche VS donne plus de possibilités lors de la construction d’un deck et viabilise la présence de supporter en un seul exemplaire dans les decks.




On notera également que des supporters comme A.Z ou Olivier assurent la protection de Jirachi EX en le retournant respectivement dans votre main ou dans le deck.




 




En apportant stabilité et versatilité dans le jeu, Jirachi EX est une carte que l’on devrait trouver dans presque tous les decks (decks non EX exclus). Les atouts qu’il possède couvrent sans problème ses quelques faiblesses. Loin d’être une épée à double tranchant, cette carte puissante nécessite néanmoins d’être jouée, essayée, afin d’être maîtrisée. Elle a le potentiel de sauver le déroulement de votre partie et de votre tournoi. Pour moi, c’est un staple (carte obligatoire dans un deck), et pour vous ?




Ceci est un article de la série Attaque Poing-Ombre, qui présente les cartes fortes des séries Poings Furieux et Vigueur Spectrale, et plus encore.



Image

Répondre